Le contrôle et la certification

L'intérêt du plant certifié d'échalote français

La certification des plants d’échalote a une double finalité : garantir la qualité des plants pour les agriculteurs et favoriser la diffusion du progrès génétique.
La production de plants certifiés est un processus qui dure 6 ans. Les trois premières générations sont conduites sous tunnel insect-proof, à l’abri des contaminations extérieures. Les familles malades ou hétérogènes sont supprimées.

Tunnel insect-proof

Les 4e et 5e générations peuvent être conduites sous tunnel ou en plein champ. Toute plante présentant des défauts est éliminée : non-conformité à la variété, maladies (notamment les plantes atteintes de pourriture blanche et les plantes virosées).

La dernière génération est conduite en plein champ. Là aussi toutes les plantes présentant des défauts sont éliminées comme pour les générations précédentes.

Multiplication en plein champ

Tout au long de ce processus les règles définies dans le règlement technique du contrôle et de la certification pris par arrêté du ministère de l’Agriculture doivent être satisfaites.

La certification des plants d’échalote porte sur deux critères importants :
• l’identité et la pureté variétale
• l’état sanitaire

L’identité et la pureté variétale

En France, ne peuvent être produits et certifiés que les variétés inscrites au catalogue national ou au catalogue européen. Le contrôle de l’identité variétale est donc obligatoire, de même que le respect d’une norme de pureté variétale (pour la dernière génération, elle est de 99 %).
Les contrôles se font dès le départ puis au cours des générations de multiplication successives.

^ Haut de page


L’état sanitaire

L’état sanitaire est l’autre composante principale de la certification des plants d’échalote.

La France a une situation pédoclimatique privilégiée pour produire des plants de qualité. Plusieurs aires géographiques sont favorables à la sélection sanitaire des plantes du genre Allium.
Également les champs de production ne doivent pas avoir porté de culture de plantes du genre Allium depuis au moins 5 ans.

Préparation du contrôle
des nématodes

Outre les dispositions précédentes, les cultures de plants répondent à des règles très strictes de production. Elles doivent d’une part satisfaire au schéma généalogique de production, qui prévoit notamment l’utilisation de matériel de départ F0 (fourni sous la responsabilité du mainteneur de la variété et conforme à la variété telle qu’elle a été décrite par le CTPS lors de son inscription au catalogue officiel français ou européen), et un nombre limité de génération au champ (6 au maximum).

Contrôle des nématodes

Et, d’autre part, faire l’objet de contrôles vis-à-vis des organismes nuisibles du plant d’échalote, à toutes les étapes du schéma de multiplication.

Un certain nombre d’organismes nuisibles (pourriture blanche, nématode, viroses) sont particulièrement contrôlés car préjudiciables pour l’acheteur. Les plantes atteintes sont épurées ou des parties de parcelles détruites ou refusées à la certification.


Contrôle en culture

Les cultures font l’objet de contrôles à tous les stades : contrôles en préculture, contrôles en culture, analyse d’échantillons à la récolte. Pour pouvoir être certifiés, les plants doivent répondre aux normes appliquées à la production française. Toutes les opérations de contrôle donnent lieu à des fiches de notations qui sont reprises dans une base de données informatiques.


Sac de plants certifiés

Enfin au terme de ce long processus, la procédure de certification s’achève par la fermeture inviolable de l’emballage des plants et par l’apposition de l’étiquette officielle (certificat ou vignette bleues). Elle constitue un instrument d’identification facile du lot de plant qui va lui permettre de circuler librement à l’intérieur de l’Union Européenne. Elle est aussi un instrument de traçabilité qui permettra de retrouver l’historique du produit en cas de problème.

^ Haut de page

Retour à l'accueil Retour à l'accueil