La filière française

La France, pays de la qualité du plant d'échalote

Toutes les conditions de la qualité sont réunies

La France est un pays reconnu pour la production de plants de qualité. Elle bénéficie de sols et climats favorables et diversifiés. De la création variétale jusqu’à la commercialisation des plants, il existe un réseau de compétence à tous les niveaux de la filière. Par ailleurs, l’ensemble des acteurs de la filière ont défini et partagent des règles de production très rigoureuses pour obtenir un haut niveau de qualité des plants, en particulier sanitaire.

Des sols et des climats favorables

La France bénéficie d’une situation pédoclimatique privilégiée pour produire des plants de qualité concernant une large gamme de variété. Plus de 10 variétés y sont multipliées sur plus de 150 ha répartis dans 4 régions : Bretagne, Pays de Loire, Auvergne et Rhône Alpes. Ces régions où se cultivent traditionnellement l’échalote bénéficient de bonnes conditions climatiques. Des rotations culturales longues, 5 ans et plus sans allium, sont favorables à un bon état sanitaire.


Plus de 25 ans de relations étroites entre la recherche publique
et les professionnels

L’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), puis sa filiale Agriobtentions (depuis 2003), ainsi que les professionnels ont développé depuis 25 ans des relations étroites et permanentes pour couvrir l’ensemble des recherches sur l’échalote (culture de méristèmes, croisement, recherche sur les maladies : virus, champignons…). Ces collaborations permettent à l’ensemble de la filière de se maintenir à la pointe du progrès pour prendre en compte les besoins des agriculteurs ainsi que les exigences de l’évolution du marché.


Une création variétale dynamique pour tous les type d’échalote

Elle est réalisée actuellement par Agriobtentions et quelques sélectionneurs privés à laquelle collaborent de nombreux partenaires (agriculteurs, coopératives, GIE…). Les variétés sont sélectionnées sur la précocité, conservation, forme et couleur des bulbes, résistance aux maladies (mildiou) etc… Elle s’appuie sur un réseau d’essais pour l’évaluation du comportement.




Des méthodes rigoureuses pour la production de plants

Pour obtenir un haut niveau de qualité, les professionnels de la filière ont mis en place un schéma très strict des productions de plants. Les premières générations sont multipliées sous tunnel insect-proof pour éviter toute contamination virale et souvent désinfectées par thermothérapie pour éviter les nématodes.



Une production sous contrôles intensifs

Tout au long de la végétation, des techniciens agréés par le SOC (Service Officiel de Contrôle) visitent et notent les cultures. L’absence de nématodes (parasite de quarantaine) par analyse d’échantillon en laboratoire est vérifiée. Ces analyses en laboratoire des lots plutôt que la terre des parcelles de multiplication est une volonté de la filière d’obtenir des plants d’une qualité irréprochable. D’ailleurs, la France a des normes de certification plus sévères que les directives européennes.



Des établissements producteurs de haute technicité
et bien équipés

Le travail de multiplication des plants au champ est confié à des agriculteurs particulièrement compétents et très spécialisés. Cette production est réalisée par 37 agriculteurs sur 150 ha. Elle nécessite un haut niveau de savoir faire et des équipements appropriés à la fois en production et en conservation.

Des utilisateurs satisfaits de la qualité des plants

Reconnaissable à l’étiquette bleue (certificat ou vignette délivrée par le SOC), les agriculteurs et les jardiniers amateurs trouvent à leur disposition des plants qui répondent aux normes de qualité exigées par la certification.




^ Haut de page

Retour à l'accueil Retour à l'accueil